TPE : 5 conseils pour renflouer votre trésorerie rapidement

projet humanitaire

Les problèmes de trésorerie peuvent avoir des sources diverses, et lorsqu’ils perdurent, cela peut engendrer une grosse crise au sein d’une très petite entreprise (TPE). Personne n’est à l’abri d’une situation complexe pouvant la mettre dans le rouge. Dans ces moments, il est vital de pouvoir dégager de la trésorerie rapidement. Pour aider ceux qui sont dans des situations compliquées, voici 5 conseils pour renflouer rapidement votre trésorerie.

Négociez un crédit rapide

L’une des premières options à laquelle vous pouvez recourir pour renflouer votre trésorerie rapidement est la négociation d’un prêt ou d’un crédit auprès de votre banque. Dans ce genre de situation, optez pour un crédit rapideIl existe différents crédits rapides dont vous pouvez bénéficier :

  • Le crédit renouvelable rapide : ce prêt renouvelable rapide est une bonne solution lorsque vous avez un besoin urgent et rapide d’argent. Par contre, il faut veiller à ne pas en abuser pour éviter un surendettement.
  • Le crédit personnel : il permet d’obtenir un prêt rapidement et sans justificatif afin de réaliser différents projets.

De manière générale, lorsque vous décidez d’obtenir un prêt auprès de votre banque, vous devez négocier avec cette dernière pour lui prouver que vous serez en mesure de rembourser le crédit que vous avez contracté en gérant correctement votre trésorerie. Il faudra donc travailler votre dossier et faire toute une présentation sur les perspectives d’évolution de l’entreprise. Le but est de rassurer la banque que son argent est dans de bonnes mains.

L’autorisation de découvert, la facilité de caisse ou le crédit de campagne

Il existe plusieurs autres méthodes que vous pouvez utiliser pour renflouer les caisses rapidement : la facilité de caisse, le crédit de campagne et le découvert autorisé. La facilité de caisse permet à une entreprise d’avoir un compte débiteur durant quelques jours. Cependant, cela est possible à condition que le solde soit créditeur sur la période où l’opération est réalisée. Négocier une autorisation de découvert permet à un compte d’être débiteur sur une période plus longue. En revanche, un découvert autorisé nécessite le règlement d’une commission. Par ailleurs, vous ne devez pas oublier les intérêts qu’il faudra payer en cas de découvert et les inclure dans votre prévision de trésorerie.

Le crédit de campagne est une option dédiée au financement des activités saisonnières. Il permet de compenser un potentiel décalage entre l’approvisionnement et la vente. Notez tout de même que la rupture ou la non-reconduite d’un prêt de trésorerie peut être décidée soit par l’entreprise soit par la banque. Mais dans l’un ou l’autre des cas, des règles sont à respecter et il faudra les vérifier.

L’affacturage

C’est une opération qui peut vous permettre de renflouer rapidement votre trésorerie lorsque les difficultés proviennent de délais de paiement client trop importants. En effet, l’affacturage un mécanisme permettant à une société de disposer de l’argent de ses créances clients ou de ses factures sans attendre leur échéance. L’affacturage requiert une société financière encore appelée affactureur. L’affactureur étudie les factures non encore réglées et lorsqu’il juge la signature fiable, il fait l’avance du montant. En contrepartie, il prélève une commission qui peut varier entre 1 et 4 % du total. L’entreprise bénéficie par ce biais de la quasi-totalité des sommes qui lui sont dues. De plus, l’opération se fait dans un délai très court (entre 24 et 48 heures).

Le financement participatif

Aujourd’hui, internet a permis de développer différentes méthodes pour trouver de l’argent grâce à des levées de fond. Le financement participatif est l’une de ces méthodes que vous pouvez utiliser pour renflouer votre trésorerie. Il existe plusieurs plateformes qui sont en mesure de vous aider à collecter cet argent. Par leur intermédiaire, vous expliquez aux internautes les raisons pour lesquelles vous avez besoin de cette somme. Toutefois, vous devez faire attention en optant pour cette méthode, car pour réussir il faut être en mesure de « vendre » votre entreprise pour attirer de potentiels donateurs.

Le crédit inter-entreprises

Si vous n’avez pas envie de vous tourner vers un organisme de crédit pour obtenir un prêt, vous avez la possibilité de vous tourner vers d’autres entreprises. Ainsi, une entreprise peut être débitrice ou créancière d’une autre. Par contre, les crédits inter-entreprises peuvent être obtenus à condition que certaines règles soient respectées. Voici quelques-unes d’entre elles :

  • S’assurer que l’entreprise prêteuse soit une Société à Responsabilité Limitée (SARL) ou une société par actions (SAS ou SA) avec des comptes certifiés par un commissaire aux comptes ;
  • La durée maximale du prêt est de 2 ans ;
  • La trésorerie nette doit être positive ;
  • Les entreprises doivent être liées sur le plan économique.

Par ailleurs, en dehors des options susmentionnées, vous pouvez passer par un crédit entre particuliers pour renflouer votre trésorerie.