Souscrire à une assurance-vie en adéquation avec son projet d’investissement

assurance-vie

L’assurance vie est un placement qui séduit de nombreux investisseurs actuellement. Avec les fonds en euros, le capital est entièrement garanti. Et avec les unités de compte, la rentabilité est plus importante. Il faudrait donc choisir un contrat en tenant compte du profil de l’épargnant. La règle d’or est que : plus le produit est performant, plus le risque est élevé.

Pourquoi investir dans une assurance vie ?

L’assurance vie est un placement adapté à tous les profils. Avec les fonds en euros ou contrats mono supports, le capital est garanti à 100 % et les gains sont capitalisés chaque année. En revanche, avec les contrats multi supports, les placements sont personnalisés en fonction du niveau de risque que l’investisseur veut prendre. Une partie des fonds est investie dans un fonds en euros et l’autre partie dans une unité de compte. Il est donc possible de diversifier son portefeuille au gré de ses envies. C’est d’ailleurs le cas avec Hedios Life, l’assurance vie de hedios patrimoine. Pour les personnes intéressés par cette offre, rendez-vous en ligne pour accéder à quelques hedios avis. Toutefois, l’assurance vie permet à la fois de mettre de côté de l’argent et de percevoir des intérêts, dont le taux peut varier d’un établissement à l’autre. Son avantage est que le capital n’est pas bloqué. Le compte ne sera pas clôturé, sauf lors d’un retrait total. Il est également possible d’ouvrir un compte seulement avec quelques centaines d’euros et par la suite réaliser un versement programmé ou ponctuel.

Quelle est la fiscalité d’une assurance-vie ?

Tout d’abord, si le propriétaire du compte n’effectue aucun retrait, il n’y a pas de fiscalité. Néanmoins, les fonds en euros seront soumis aux prélèvements fiscaux. Les intérêts bénéficient d’un abattement de 4 600 euros pour un célibataire ou de 9 200 euros pour un couple pour les contrats de plus de 8 ans. Puis, ils seront soumis au barème de l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Toutefois, si l’argent est récupéré sous forme de rente viagère, les gains ne sont pas imposables. Il faut noter que les contrats supérieurs à 150 000 euros sont soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique de 30 %, peu importe la durée. De plus, l’assurance vie est un instrument qui offre de nombreux avantages en termes de succession. En effet, l’épargnant est libre de désigner un ou plusieurs bénéficiaires, qui ne seront pas forcément ses héritiers. En cas de décès de ce dernier, le capital sera remis aux bénéficiaires indiqués dans son contrat. S’il meurt avant 70 ans, les bénéficiaires percevront les fonds sans droit de succession à la limite de 152 500 euros. La taxation forfaitaire de 20 % s’applique entre 152 500 euros et 700 000 euros. Et au-delà, ce sera de 31,25 %. Après ses 70 ans, l’exonération s’applique jusqu’à 30 500 euros.

Quelle assurance vie privilégier selon son profil ?

Tous les contrats ne se valent pas. Il faudrait passer aux cribles différents paramètres pour choisir la meilleure assurance vie. Tout d’abord, il est conseillé de choisir un contrat multi support. Ainsi, le client peut à tout moment diversifier son portefeuille pour optimiser le rendement de son épargne. Ensuite, il faut déterminer les supports sur lesquels il souhaite investir. Bref, si vous avez une idée précise, assurez-vous que le support est disponible dans l’assurance vie dans laquelle vous allez investir. Toutefois, pour obtenir un meilleur rendement, vous devez vous renseigner sur la performance historique de l’investissement. Si vous voulez investir dans l’immobilier, le SCPI offre un bon rendement et les risques sont partagés entre les investisseurs. De plus, les parts sont accessibles à quelques centaines d’euros. Outre cela, il faut évaluer les différents frais, notamment les frais de versement, de gestion et d’arbitrage. Ils varient selon l’établissement. Enfin, pour connaitre la fiabilité des contrats, consultez les témoignages des autres épargnants. Par exemple, sur les forums, vous trouverez de nombreux hedios avis, l’assurance vie d’Hedios.

Quel mode de gestion choisir ?

Avec la majorité des contrats d’assurance vie, tout comme avec le produit de hedios, le client a le choix entre investir en gestion libre ou en gestion pilotée. Certains contrats permettent de basculer vers l’un ou l’autre en fonction de ses besoins. En optant pour une gestion libre, la personne peut choisir les unités de compte qui la conviennent dans la liste disponible dans son contrat. Il faut noter que lorsque l’investisseur décide de s’investir sur un seul support, il est alors automatiquement en « gestion libre » puisqu’il n’a pas besoin de faire des arbitrages. Cette solution est également à privilégier pour les épargnants avertis et les personnes ayant une bonne connaissance du marché financier. De plus, avec la gestion pilotée ou gestion sous mandat, l’investisseur sera guidé par des professionnels. C’est le choix le plus judicieux pour ceux qui manquent d’expérience dans le secteur. Avec l’aide d’un expert, ils pourront diversifier au mieux leurs contrats d’assurance vie. D’ailleurs, cette alternative leur permettra de gagner du temps et de minimiser les risques. Dans ce cas, l’ensemble des opérations sera délégué à une société de gestion spécialisée.