Que signifie le remplacement en détail ?

Fondamentalement, le type de crédit diffère selon le but de l’utilisation (par exemple, prêt automobile, facilité de découvert, prêt à l’éducation ou prêt à la construction). Les remboursements des prêts sont généralement effectués conformément aux conditions de crédit convenues. L’emprunteur rembourse le montant convenu au prêteur conformément aux conditions de crédit applicables et au taux d’intérêt fixe, dans un délai déterminé. Avec le dernier versement mensuel, le compte de crédit est équilibré et le contrat se termine automatiquement.

Qu’est-ce qu’un remplacement ?

Un remplacement est la possibilité pour l’emprunteur (client) de résilier un contrat de crédit existant avec le prêteur (banque) dans sa forme actuelle. L’emprunteur n’est pas obligé de changer la banque de la maison. Le rééchelonnement de la dette, le financement complémentaire ou une prolongation (extension) peuvent être une possibilité de rembourser le contrat de crédit initialement conclu.

Le prêteur est obligé d’accepter un remboursement non programmé dès qu’un emprunteur met fin à un contrat de crédit conclu avec une période d’intérêt fixe correspondante. Cela ne doit pas toujours être dû à des circonstances extraordinaires. Un changement de résidence ou le décès d’un emprunteur justifie le rachat. Si l’emprunteur souhaite rééchelonner le contrat de prêt existant parce que le marché offre des contrats à des conditions de taux d’intérêt plus favorables, le prêteur exigera une compensation (frais de remboursement anticipé).

Comment fonctionne le remplacement ?

Les conditions préalables à un remplacement sont énoncées dans les conditions de crédit et font partie du contrat de crédit. Les formes de remplacement peuvent être différentes :

Si l’emprunteur se rend compte qu’il n’a pas besoin du contrat de crédit après sa conclusion, il a la possibilité de s’en retirer dans un délai donné et sans motif. Le contrat de crédit n’existe pas avec cela. Les délais de préavis font partie du contrat de crédit. Si l’emprunteur souhaite rééchelonner le contrat de crédit précédent et convenir d’un nouveau contrat de crédit, il est conseillé de résilier le contrat de crédit existant.

L’objectif de l’emprunteur est d’échanger la charge d’intérêt considérablement plus élevée de l’ancien contrat contre une charge d’intérêt plus favorable (nouveau contrat), de sorte que les coûts soient réduits. Il s’agit généralement d’un accord dit de rééchelonnement de la dette. Un accord de rééchelonnement est toujours utile si les taux d’intérêt du nouveau prêt sont plus bas. L’emprunteur décide soit de continuer à payer les mensualités et de raccourcir la durée, soit de réduire les mensualités et de maintenir la durée.

  • Rachat anticipé

Si l’emprunteur a un contrat de prêt légalement valable et souhaite le résilier prématurément, le rachat anticipé aura lieu. Il existe deux variantes différentes. Un remboursement anticipé est généralement possible pour l’emprunteur dans le cas de facilités de découvert, de prêts à tempérament ou de prêts hypothécaires. Dans le cas des facilités de découvert, le remboursement fonctionne sans problème, car l’emprunteur équilibre le solde débiteur d’un compte courant existant. Dans le cas des prêts à tempérament, l’emprunteur règle la dette restante due après avoir consulté la banque.

  • Crédit à la construction et prêt hypothécaire

C’est plus compliqué avec les prêts à la construction ou les prêts hypothécaires. En règle générale, les prêts conclus sont conçus pour rembourser le montant à long terme. Dans ce cas, l’emprunteur doit tenir compte du délai de remboursement. La banque facturera à l’emprunteur des frais de remboursement anticipé. Cette forme de compensation, que l’emprunteur verse au prêteur, dépend du contrat de prêt conclu et des conditions du prêt. L’emprunteur doit également tenir compte de la prise en compte ou non d’un “ordre fiduciaire”. Les banques ou les notaires reçoivent un ordre fiduciaire pour déposer des garanties lorsqu’ils contractent un prêt, avec les droits et obligations correspondants.

Quelle est la somme de remboursement ? Le montant du remboursement est calculé à partir de la dette actuelle restante, plus les intérêts du prêt jusqu’à la date de remboursement, plus toute décision de remboursement anticipé ainsi que les frais de traitement applicables. Il faut également tenir compte des éventuels frais de cadastre.

  • Droits et obligations de l’emprunteur et du créancier

L’emprunteur est généralement autorisé à se retirer du contrat de prêt conclu au moyen d’une objection. Le contrat n’est pas conclu et aucun frais n’est engagé. Des instructions de retrait incorrectes ou manquantes permettent à l’emprunteur d’annuler le contrat de crédit sans frais. Ces anciens contrats ne sont pas soumis à des frais de remboursement anticipé.

Si l’emprunteur souhaite annuler le contrat de prêt, il doit rédiger une lettre informelle indiquant son nom, sa date de naissance, son adresse valide et son numéro de contrat. Il est important d’indiquer la date de rachat. Il n’est pas nécessaire de mentionner le motif de la résiliation. En outre, la lettre doit être signée par toutes les parties contractantes (emprunteurs).

La résiliation est considérée comme acceptée dès que le prêteur confirme la réception de la lettre par écrit et que les conditions sont consolidées. D’autres points de contenu fournissent des informations sur la dette restante du remboursement ainsi que sur les coûts supplémentaires encourus, y compris une éventuelle pénalité de remboursement anticipé. Le paiement de l’indemnité est effectué sur une base arithmétique, ce dont le prêteur informe l’emprunteur par écrit.

A la réception des documents, l’emprunteur doit en vérifier l’exactitude dans les plus brefs délais, car il est tenu de payer dès l’envoi de la décision de remboursement anticipé.

  • Qu’est-ce qu’un crédit de remplacement des prêts non performants ?

Si l’emprunteur ne respecte pas ses échéances ou suspend les versements convenus, la banque est autorisée à résilier le contrat de crédit de son côté et à mettre fin au contrat au moyen d’un remplacement. Cela a un effet désavantageux sur l’emprunteur, car le prêteur est libre de vendre le contrat résilié dans le cadre d’une opération de crédit.

  • Coûts de rachat

Si l’emprunteur souhaite régler une facilité de découvert, aucun frais n’est engagé. Dans le cas des crédits à tempérament, la compensation s’élève au maximum à un pour cent de la dette de crédit restante. Les pénalités de remboursement anticipé dépendent des conditions de crédit contenues dans le contrat de crédit.

Si vous avez besoin d’argent à court terme pour combler un goulet d’étranglement financier ou pour payer une certaine facture à temps, vous faites le bon choix avec un crédit flash de VEXCASH. Le prestataire travaille avec sérieux, rapidité et fiabilité, de sorte que vous recevrez le retour d’information et, si nécessaire, le paiement le jour même de votre demande. Un crédit bancaire est recommandé en raison des nombreux inconvénients qu’il présente aujourd’hui, mais uniquement pour les très gros investissements.