Conseils pour choisir son gestionnaire de patrimoine

Choisir son gestionnaire de patrimoine

Pour maîtriser son patrimoine, avoir recours à un gestionnaire est un moyen le plus facile pour plus de tranquillité et d’efficacité. Le but de recourir à un CGP ou un conseiller en gestion de patrimoine est d’instaurer un lien de confiance afin de permettre à celui-ci d’optimiser parfaitement le patrimoine familial. Cependant, il est pour cela important d’opter pour son gestionnaire de patrimoine. Découvrez tout ce que vous devez savoir avant de recourir à un administrateur de patrimoine.

Ce qu’est un gestionnaire de patrimoine ?

Il est un peu difficile d’interpréter le terme parce qu’il ne définit pas tant une fonction spécifique qu’une compétence dans un domaine identifié. On trouve d’ailleurs des CGP dans les banques habituelles, sur internet, dans les cabinets d’expert-comptable, dans le courtage en assurance, dans le notariat, en indépendant, etc. Le gestionnaire de patrimoine peut avoir différents statuts suivant la structure dans laquelle il exerce. Il peut être un conseiller en gestion de patrimoine libéral ou CGPL ou un conseiller en gestion de patrimoine indépendant ou CGPI, un travailleur dans un organisme financier (assureur, bancassurance, banque), un expert- comptable, un notaire et enfin, un courtier en assurance.

En France, il existe plusieurs cabinets de gestion de patrimoine. Le gestionnaire de fortune en question est à la fois un expert-comptable, un avocat, un investisseur, un fiscaliste, un conseiller financier, etc. Sa mission est d’auditer, examiner, placer et maîtriser le patrimoine de ses clients. Qui dit patrimoine dit bien foncier et immobilier, mais aussi les droits d’usufruit et d’auteur, les actifs financiers, les œuvres d’art ou encore les biens d’équipements (meubles, voitures, etc.). N’oubliez pas que vous avez entièrement le droit de connaître les compétences de quelques spécialistes comme Julien Vautel.

Conseils pour choisir son gestionnaire de patrimoine

Il existe divers types de conseillers patrimoniaux. Dans l’établissement bancaire, vous rencontrez plusieurs gestionnaires de fortune. Il vous est donc conseillé de privilégier les CGPI, ils sont payés à l’heure de conseil ; ou les CGPL qui travaillent en architecture ouverte aux différents partenaires et divers choix de produits. La règle française tend en outre vers ce type anglo-saxon assurant plus d’indépendance.

Si possible, il est en outre préférable de choisir pour un professionnel ou un cabinet indépendant. Pourquoi ? À part le fait que les gestionnaires de fortune opérant en banque ayant quelquefois un discours biaisé, les conseillers patrimoniaux autonomes travaillent en architecture ouverte. Si un cabinet financier travaille de cette façon, cela implique que les supports et les fonds de placement qu’il offre ne sont pas exclusifs à son catalogue : ils sont susceptibles de résulter d’autres marques. En choisissant une architecture ouverte, le conseil de gestion de patrimoine est le moyen pour vous d’accéder à la totalité des classes d’actifs et d’ailleurs faire travailler votre patrimoine.

Connaître les qualités d’un gestionnaire de patrimoine

Si les particuliers ont recours à un gestionnaire privé au lieu de faire appel à un établissement financier notamment des banques, c’est une immense partie pour leur disponibilité et leur proximité. Si un CGP est occupé et ne fait pas la connaissance de son client, il est préférable de ne plus continuer son chemin.

La relation établie avec son gestionnaire de fortune est bonne, le consommateur est censé se sentir entendu et compris, pour que le gestionnaire particulier puisse offrir des solutions pertinentes. En effet, il est essentiel pour le conseiller patrimonial en question de savoir ce que le client attend afin de pouvoir le suivre sur la longue période.

En ce qui concerne le salaire des consultants privés, il est conseillé de favoriser la transparence. Il est déconseillé pour un conseiller de mettre au courant les clients lorsqu’il vient d’avoir une commission.

Quel gestionnaire de patrimoine choisir : indépendant ou non ?

Si vous voulez avoir une meilleure récommandation objective, vous devez opter pour un conseiller autonome et tout organisme financier. Celui-ci présente donc l’avantage d’offrir de meilleures solutions qui attirent les clients.
Concernant le fait d’opter pour le cabinet de conseil ou un conseiller autonome, cela modifie peu de chose : un particulier ou une famille est souvent accompagné d’un conseiller lors de sa vie et de diverses phases techniques.

Pour vous assurer de la parfaite indépendance de son consultant, vous ne devez pas hésiter à en rencontrer plusieurs et à vous discuter avec eux pour investir leurs techniques de travail. Sachez que le fait de travailler avec un professionnel est avantageux que collaborer avec les autres.

Si vous désirez alors tirer le meilleur de vos actifs et biens, il vous est fortement conseillé de faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine. Vous avez aussi le droit de connaître d’autres informations utiles qui répondent à vos questions à propos du CGP. Si vous voulez alors en savoir davantage sur ce gestionnaire de fortune, pourquoi ne pas avoir recours à un conseiller compétent ? En France, ils sont nombreux pour ne citer que Julien Vautel.