Définition des finances publiques

finances publiques

La finance est divisée en quatre catégories bien distinctes : la gestion financière, le placement, la finance institutionnelle, la finance internationale, la finance personnelle et les finances publiques. Dans cet article, nous allons vous exposer tout ce qui concerne ce dernier point : les finances publiques !

Qu’entend-on par finances publiques ?

Les finances publiques relèvent du droit public. En effet, elles englobent toutes les actes visant à établir des budgets prévisionnels, les moyens pour percevoir les impôts, l’optimisation des dépenses et les contrôles. En bref, elles se définissent comme la gestion des ressources mises à la disposition de l’État, des collectivités publiques, des collectivités territoriales, des organismes de Sécurité sociale et des établissements publics pour payer les charges et la gestion des impôts perçues. En somme, elles sont liées à toutes les formes d’action publique.

Par ailleurs, son principal objectif vise à assurer la croissance économique du pays et à répartir les fonds nécessaires en bonne et due forme. D’ailleurs, de temps en temps, elles peuvent encourager tel ou tel secteur en vue d’un développement rapide et durable !

Le champ des finances publiques

Le champ des finances s’applique à toutes les administrations publiques, à savoir :

  • L’État lui-même
  • Les administrations publiques locales ou APUL : les collectivités territoriales, les collèges et les lycées, les chambres consulaires, les caisses des écoles, le trésor public
  • Les administrations de sécurité sociale ou ASSO : les hôpitaux, les caisses de retraite, les régimes d’assurance chômage…
  • Et les organismes divers d’administration centrale ou ODAC

Par ailleurs, les finances publiques ont pour principales composantes :

  • les dépenses
  • les recettes
  • le solde qui peut être un bénéfice (dans le cas où la somme obtenue est positive) ou une perte (si le résultat est négatif). Il est obtenu à partir de la différence entre les recettes et les dépenses
  • Et la dette : chacune d’entre elles est fractionnée par sous-secteur afin de mieux déterminer les soldes et les dettes des APUC, des APUL et des ASSO en détail

Autres points à savoir !

Aucun État n’est à l’abri du déficit public. Or, l’Union Européenne a imposé que le déficit public des États membres doive être inférieur à 3% du PIB et pour la dette publique moins de 60% du PIB. En outre, le déficit structurel ne doit pas excéder 0,5% pour les dettes supérieures à 60% du PIB et 1%, pour les dettes inférieures à ce pourcentage.