La chaîne d’approvisionnement offre t-elle un potentiel d’économies de plusieurs milliards ?

Les contrats intelligents sont des accords programmés électroniquement sous forme de logiciel. Ils sont basés sur la technologie des grands livres distribués ou des chaînes de blocs, c’est-à-dire sur des livres de comptes gérés de manière décentralisée. Il s’agit d’accords juridiquement contraignants qui reposent sur une série de conditions commerciales convenues, semblables aux contrats écrits traditionnels. Cette base technologique permet aux programmes contractuels d’exécuter automatiquement des actions telles que des paiements dès que les conditions contractuelles convenues sont remplies et sans qu’il soit nécessaire de procéder à un audit indépendant ou à une administration manuelle.

Une étude récente du Digital Transformation Institute (DTI) de la société de conseil Capgemini a examiné les fonctionnalités et les avantages de cette technologie pour les institutions financières et leurs clients. Les résultats de l’étude sont basés sur une série d’entretiens ciblés et d’essais initiaux avec des experts de l’industrie, des start-up de la chaîne d’approvisionnement et des universitaires des services financiers. En outre, des analyses quantitatives basées sur le web dans le domaine des contrats intelligents et de leurs processus sous-jacents ont également été menées.

La chaîne d’approvisionnement offre des avantages aux banques et aux consommateurs.

À l’heure actuelle, la rédaction et le traitement des contrats n’ont pas encore été entièrement numérisés. Le traitement manuel entraîne des coûts considérables, tant pour les clients que pour les établissements financiers. L’utilisation de technologies de chaînes de blocs permet de réduire les risques et les coûts et d’accroître l’efficacité.

Selon l’étude, jusqu’à 450 euros par client et par an en frais bancaires et d’assurance pourraient être économisés si, par exemple, les accords d’assurance ou de crédit étaient traités en utilisant la technologie de la chaîne de blocs.

Le dépôt de blocs d’or au sein de la banque centrale est une sorte de chaîne d’approvisionnement.  Par conséquent, cela peut apporter des millions de dollars et des milliards de dollars.

Trois domaines d’application de Blockchain dans le secteur financier

L’étude présente trois domaines d’application du chaînage en bloc dans les services financiers où le potentiel d’économies pour les consommateurs et les institutions financières semble particulièrement élevé :

Utilisation du chaînage de blocs dans la banque de détail

Dans les affaires de clientèle privée, les prêts personnels et les hypothèques, en particulier, bénéficient d’un traitement par le biais de contrats intelligents. Ils peuvent, par exemple, éliminer les avis d’experts et les processus de documentation sur papier. En outre, les temps d’interaction entre les différentes parties pour la vérification des détails du demandeur et de la propriété sont réduits et les processus de transfert des droits de propriété sont simplifiés.

Pour les clients, cela se traduit par une économie potentielle de 430 à 860 euros en moyenne, soit 11 à 22 % pour les frais de gestion des hypothèques et des comptes. En attendant, on s’attend à ce que les banques aux États-Unis et dans l’Union européenne soient les seules à pouvoir réduire leurs coûts de trois à dix milliards d’euros grâce à une diminution des dépenses administratives.

L’usage de la chaîne modulaire dans le secteur des assurances

Un système de contrat intelligent peut rassembler tous les acteurs de la chaîne de valeur des assurances – consommateurs, assureurs, gestionnaires de sinistres et tiers – sur une seule plateforme. En outre, le traitement des demandes de remboursement dans les secteurs de l’assurance maladie, automobile, habitation et voyage peut être traité beaucoup plus rapidement si les parties concernées ont moins de formulaires à remplir. Dans le domaine de l’assurance automobile privée, par exemple, le rapport calcule des économies potentielles d’environ 19 milliards d’euros dans le monde entier grâce à la réduction des coûts de traitement. Même en répercutant la moitié des gains d’efficacité attendus, les consommateurs pourraient économiser jusqu’à 40 euros par an en moyenne.

Utilisation du chaînage de blocs dans les banques d’investissement

Dans le cas des prêts syndiqués, la période de crédit pour le montant du prêt est généralement de 20 jours ou plus. Les contrats intelligents peuvent réduire les retards dans les processus tels que la documentation, l’accord acheteur/vendeur et les contrats de cession et réduire la durée du cycle de paiement pour les entreprises clientes de vingt à six à dix jours. Cela pourrait entraîner une croissance supplémentaire de 5 % de la demande à l’avenir, ce qui équivaut à 1,8 à 6 milliards d’euros, et se traduire par des revenus plus élevés avec des coûts de fonctionnement plus faibles pour les banques d’investissement aux États-Unis et en Europe. Elle permettrait également de réduire les exigences de fonds propres réglementaires et les risques liés aux retards de paiement des indemnités pendant la période comptable du prêt prévu.

Infographics Contrats intelligents et technologie de la chaîne de production

Les infographies suivantes présentent les fondements, les fonctionnalités et les domaines d’application des contrats intelligents et montrent, entre autres, où les technologies de chaînes de blocs peuvent offrir un potentiel d’économies considérable. En outre, il met en évidence les défis existants et fournit des indications sur la manière dont les institutions financières peuvent tirer le plus grand profit possible de la technologie des chaînes de blocs.

Une chaîne de blocs largement acceptée

Les auteurs de l’étude prévoient que ces contrats intelligents basés sur la technologie des chaînes de blocs seront largement acceptés sur le marché de masse à partir de 2020. D’ici là, cependant, un certain nombre de questions non résolues restent à régler, notamment la protection des données, la sécurité de la technologie de la chaîne de blocs en général et le cadre réglementaire de son utilisation.

Un grand nombre d’institutions, telles que BNP Paribas, Deutsche Bank et Credit Suisse, mais aussi des groupes d’assurance, comme Allianz, expérimentent déjà des technologies contractuelles et des systèmes basés sur la technologie des chaînes de blocs.

Vous pouvez accéder au lien de téléchargement de l’étude via Laterpay.

Vous êtes déjà un lecteur premium ? Les abonnés premium au blog de la banque ont un accès direct et gratuit aux informations sur l’étude. Pas encore un lecteur de premier plan ? un service du Bank BlogLe Bank Blog passe en revue chaque semaine un grand nombre d’études pour vous et vous présente ici celles qui vous concernent. En tant que service spécial, vous êtes libéré de la recherche d’options d’abonnement et de téléchargement et vous êtes directement dirigé vers le site web du fournisseur. Avec le soutien de ce service, vous soutenez également le reporting dans le Blog de la Banque.