Comment obtenir un prêt professionnel ?

prêt professionnel

Lors de la création d’une entreprise ou début d’une nouvelle activité professionnelle, un entrepreneur doit souvent recourir à un financement professionnel qui correspondent aux projections de démarrage ou de développement de l’activité envisagée. Quelle solution s’avère la plus adaptée à une entreprise ? De quelle manière s’y prendre pour décrocher aisément et rapidement un emprunt professionnel ? Voici des astuces pour consolider son dossier et ainsi optimiser ses chances de réussir à décrocher un crédit professionnel.

À quel expert s’adresser pour déposer une demande d’emprunt professionnel ?

Afin de recevoir un financement dédié au développement d’une entreprise ou activité professionnelle, il importe de s’adresser au bon interlocuteur. Débutez votre démarche en contactant votre banque personnelle. Ne vous limitez pas qu’à un seul établissement financier, mais tournez-vous également vers la concurrence.

De nombreux entrepreneurs font affaire avec un courtier en crédit. Ce conseiller dispose d’un savoir-faire spécifique ainsi que d’une vaste expérience. Cette personne fournit des avis judicieux aux chefs d’entreprises en ce qui a trait aux solutions de financement correspondant aux besoins de leurs projets.

Découvrez en quoi consistent ces solutions en visitant le site compte-pro.com.

Suivez ces trois étapes clés pour atteindre votre objectif

Constituez un dossier solide avant de faire appel à un agent d’un établissement financier ou encore un courtier en crédit.

Ce document comportera l’ensemble des éléments qui permettront à l’établissement financier d’analyser votre situation afin de déterminer si les sommes engagées pourront être remboursées dans les délais accordés. Vous devez démontrer votre capacité en tant qu’entrepreneur à tenir vos engagements et honorer vos dettes.

Ce dossier devrait réunir un certain nombre de justificatifs, notamment :

• votre carte nationale d’identité en tant que chef d’une entreprise

• un justificatif de domiciliation

• l’extrait Kbis de votre entreprise

• s’il s’agit d’une entreprise en démarrage, un bilan prévisionnel

• les trois derniers bilans financiers dans le cas d’une entreprise existante

• vos relevés de compte bancaire.

Il pourrait arriver que l’établissement financier que vous sollicitez exige que vous déposiez des documents complémentaires, entre autres, des cautions, vos garanties, et les statuts de votre entreprise.

Dans le cas d’une start-up, le dossier en question est dénommé un « plan d’affaires » ou business plan. Celui-ci comporte l’ensemble des informations décrivant l’entreprise en devenir, allant de la forme juridique en passant par une étude de marché détaillée, l’analyse de la concurrence, la description des produits et services, les divers processus et stratégies envisagées, de même que des prévisions financières.

Ne perdez pas de vue que la constitution d’un plan d’affaires est un travail de longue haleine. Cette préparation s’avère indispensable afin d’obtenir les sommes d’argent qui permettront de lancer une activité commerciale.

Lorsqu’un financement est crucial pour réaliser un projet d’affaires, l’obtention d’un prêt n’est pas le seul but d’un plan d’affaires. Ce document sert avant tout à rendre le projet des plus attrayants auprès des divers interlocuteurs consultés. Il importe que cela reflète les perspectives d’évolution et ambitions du projet à développer.

La rencontre avec votre banquier

Ce rendez-vous d’importance cruciale pour l’entrepreneur doit être peaufiné soigneusement. L’apparence est primordiale. Au cours de cet entretien, le ton employé, l’apparence physique, le langage corporel, et la pertinence des informations présentées doivent être préparés avec soin.

Une astuce efficace consiste à se munir d’éléments visuels qui attireront l’attention de l’interlocuteur et faciliteront la compréhension des éléments concernant le projet d’affaires.

Par exemple, de nombreux entrepreneurs ont recours à une présentation de type PowerPoint. Cela permet de décrire les éléments-clés d’une façon percutante. Cette solution permet de se différencier et de marquer les esprits. Il importe de trouver les bons mots pour convaincre l’interlocuteur et sortir du lot, en démontrant que le risque financier sera minime en ce qui vous concerne.

Décrocher un prêt rapidement

Voici d’autres astuces pour réussir à obtenir un prêt dans les meilleurs délais :

• Préparez-vous à l’avance et évitez d’agir au dernier moment. N’attendez pas un décalage de trésorerie ou un important découvert. Vos chances de convaincre votre banquier seront minces si vous êtes dans une impasse financière.

• Déposez un dossier soigné. Le moindre manquement résultera en un retard dans les formalités. Votre image pourrait considérablement en pâtir. L’institution financière pourrait alors y réfléchir à deux fois avant de vous faire confiance.

• Faites preuve de réalisme en vous affichant avec transparence. Si vous traversez des difficultés potentielles, démontrez que ces irrégularités s’avéreront passagères et que vous êtes en mesure de les surmonter facilement. L’important est de rassurer l’organisme financier que vous sollicitez.

• N’hésitez pas à vous aventurer du côté de la concurrence. Tout produit financier se négocie. La seule mention de votre intention de changer d’établissement financier pourrait faire pencher les choses en votre faveur. Jouez la carte de la fidélité et soulignez votre passé commun : cela permettra généralement de décrocher des conditions avantageuses.