Comment se déroule la reprise d’un fonds de commerce ?

La reprise d’un fonds de commerce constitue une opération d’affaires assez complexe. Pour réussir cette transaction et la sécuriser, il convient donc de suivre certaines étapes pour éviter les mauvaises surprises.

Définir le profil du commerce à reprendre

Cette première étape est essentielle pour mieux connaître l’entreprise qui désire vendre son fonds de commerce. Vous devrez considérer des aspects tels que son secteur d’activité, la zone géographique d’implantation, la taille de l’entreprise, son chiffre d’affaires… S’agit-il d’une entreprise familiale de bonne notoriété, d’un commerce en difficulté financière ou d’une start-up…? Vous pourrez ensuite analyser les informations recueillies pour vous faire une première opinion du commerce. Si elle est favorable, une rencontre avec le propriétaire ou son représentant vous permettra de compléter votre recherche. Profitez de l’occasion pour savoir s’il peut vous fournir un organigramme, une liste des postes du personnel, et des outils de production du commerce. N’hésitez pas à lui demander la raison pour laquelle il procède à une cession de fonds de commerce. Informez-vous également sur le type de clientèle qu’il dessert. Si l’issue de la discussion a été positive, vous pourrez aborder le prix qu’il demande pour la cession du commerce. Pour des conseils avisés sur cette transaction, vous pouvez faire appel aux services d’un expert-comptable ou d’une société, telle que legira, spécialisée dans la reprise d’un commerce.

De la rencontre avec le propriétaire à la fin des négociations

Dans une procédure de cession de fonds, il est toujours préférable de faire préparer un audit d’acquisition par un cabinet d’audit. Les conclusions de son étude vous permettront de connaître la valeur réelle du commerce, avant de décider de poursuivre ou non la négociation. Si des lacunes ont été décelées par l’audit d’acquisition, vous détiendrez plus d’arguments pour négocier le prix de vente le moment venu. Une fois que vous serez convaincu qu’il s’agit d’une bonne opportunité à saisir, vous pourrez rencontrer à nouveau le vendeur pour vous mettre d’accord sur tous les aspects de la transaction. Le protocole d’accord qui sera signé pour l’officialiser doit faire mention du prix, de la date de la vente et de la reprise, des modalités, des conditions suspensives, de la transition… La prochaine étape concerne le plan de financement. A ce stade, vous devez savoir comment vous entendez financer l’acquisition du commerce et son éventuel plan de reprise. Plusieurs options s’offrent à vous : entrée d’associés ou d’investisseurs dans le commerce, emprunts bancaires, certains dispositifs d’aide financière et subventions…

Pour vous éclairer, dressez un plan de reprise. Celui-ci peut devenir effectif par différentes options :

• acquisitions des titres

• création d’une nouvelle entreprise avec acquisition du fonds de commerce

• création d’un holding avec acquisition des titres via son intermédiaire

• filialisation du commerce repris

• rachat progressif des titres

• et autres…

Prévisionnel et stratégie

En vertu de la Loi, un prévisionnel doit être rédigé; il doit faire état du bilan actuel du commerce, du plan de financement envisagé et de la préparation d’un tableau de trésorerie mensuel. Il ne vous restera plus qu’à décider de la stratégie que vous comptez mettre en place, une fois que vous aurez acquis l’entreprise. Dans certains cas, une phase de transition, avec l’accord des deux partis, constitue un choix avisé pour effectuer les différents changements d’une reprise de commerce, en douceur.